Visiter la grotte
partager

Le Paléolithique ancien

L’inversion de la polarité magnétique de la terre, vers - 780 000 ans, coïncide avec des changements fondamentaux. Le climat, nettement plus froid, varie régulièrement selon des cycles climatiques beaucoup plus courts (environ 100 000 ans) ; les faunes quaternaires à l’origine des faunes modernes se mettent progressivement en place. D’importants progrès sont avérés durant ce Paléolithique ancien : l’homme vit en petits groupes organisés, et commence à s’établir dans des grottes ou abris, ce qui favorise la conservation de ses  vestiges. En Europe, beaucoup plus tard qu’en Afrique, on fabrique désormais un outillage lithique élaboré sur éclats, associé aux premiers bifaces très caractéristiques vers – 600 000 ans, des outils tout à fait polyvalents qui supposent la prédétermination mentale d’une forme parfaitement symétrique, un progrès intellectuel majeur. L’homme devient un véritable prédateur, chassant en groupe les grands herbivores, découvrant ainsi une alimentation plus riche et plus variée. Homo Erectus pratique accessoirement le cannibalisme (Tautavel, Pyrénées-Orientales). En Eurasie, plusieurs types humains semblent cohabiter, l’un deux à l’origine des premiers néandertaliens qui vont se développer durant la période du Paléolithique moyen, entre - 300 000 et - 30 000 ans.