Visiter la grotte

La découverte des Combarelles et de Font-de-Gaume parachève une démonstration reposant sur un corpus d’œuvres encore limité mais suffisamment étoffé pour être convaincant. Celle-ci se produit à point nommé, au moment où les idées en Préhistoire se modifient profondément, sous l’effet d’une nouvelle génération de préhistoriens dont l’abbé Breuil constitue un représentant particulièrement actif.

Avec l’appui d’Émile Cartailhac, celui-ci porte le débat devant le congrès de l’Association française pour l’avancement des Sciences réuni à Montauban en 1902. Le congrès discute, visite les grottes des Eyzies et entérine l’authenticité de l’art pariétal paléolithique.