Visiter la grotte

Les vestiges archéologiques témoignent de diverses fréquentations humaines durant le Paléolithique supérieur. À cause d’une très faible sédimentation, ces objets ont souvent été trouvés soit en surface, soit rassemblés en un horizon archéologique unique. Dans cet amalgame, seuls quelques objets bien caractéristiques permettent de se repérer.

L’Aurignacien

Première grande période du Paléolithique supérieur, il y a environ 40 000 à 30 000 ans, elle est peut-être documentée par les vestiges au sol. Lors de la fouille de 1967-1968, objets en silex, en bois de renne et restes de faune, dominée par le renne, ont été retrouvés dans la couche 3, concentrés au niveau du Carrefour. Certains d’entre eux sont de facture aurignacienne. À l’heure actuelle, il n’est pas possible de relier des éléments du décor pariétal de Font-de-Gaume à ces premiers hommes modernes. 

Le Solutréen

De rares outils en silex sont attribués à cette période grâce à leur retouche caractéristique, attestant que la cavité a été parcourue vers - 20 000. Il n’est pas possible de relier les éléments du décor pariétal à cette phase de fréquentation, mais cette éventualité n’est pas à écarter.

Le Magdalénien

Dernière grande culture du Paléolithique supérieur, il y a 18 000 à 12 000 ans. Le décor pariétal de Font-de-Gaume est attribué à sa phase moyenne, vers 15 000 ou 14 000 ans. Certains outils de silex récoltés dans la grotte peuvent être magdaléniens, mais aucun n’est assez typique pour en avoir la parfaite certitude.