Visiter la grotte

Si Font-de-Gaume peut être considérée à juste titre comme la « grotte des bisons », il ne faut pas oublier que cet animal est l’un des plus fréquents de l’art paléolithique, avec les chevaux, les mammouths et, dans une moindre mesure, les aurochs. En Dordogne, durant le Magdalénien, l’animal est représenté sur tous les supports. Dans les grottes proches des Combarelles ou de Bernifal, également à Rouffignac, qui semblent culturellement très proches, ce sont plusieurs dizaines de bisons peints et gravés qui forment une partie importante des dispositifs iconographiques. Sur des objets, transportés par les hommes, armes et outils notamment, les bisons sont aussi fréquemment gravés et même sculptés, comme sur cette palme de bois de renne provenant du site de La Madeleine, où un bison, la tête retournée sur le flanc, a été représenté dans ses moindres détails.