Visiter la grotte

Le tectiforme a ainsi été baptisé par l’abbé Breuil au début du 20e siècle en référence à sa forme évoquant un toit. À cette époque, il était fréquent de chercher dans ce que l’on désigne aujourd’hui comme des signes, des représentations d’objets du quotidien. Le tectiforme devenait donc une référence aux huttes ou aux cabanes, ou encore parfois à de supposés systèmes de piégeage des chasseurs paléolithiques.

Depuis les travaux d’André Leroi-Gourhan notamment, on reconnaît la valeur essentiellement symbolique et abstraite de ces motifs. Certains ont tenté d’y voir un système d’écriture, presque un alphabet, qui aurait accompagné les figures animales dans les profondeurs des grottes. Personne n’est toutefois parvenu à décrypter ces motifs, dont la valeur est sans doute portée aussi bien par la forme elle-même que par son environnement graphique et peut-être sa localisation au sein du site.