Visiter la grotte

Certains des signes connus dans l’art préhistorique montrent une répartition géographique et culturelle restreinte. C’est le cas pour certains motifs rectangulaires très élaborés, connus uniquement dans le Nord de l’Espagne, ou encore les signes claviformes, en forme de massue, présents dans les grottes ornées de part et d’autre des Pyrénées. Les tectiformes, quant à eux, sont figurés uniquement dans la région des Eyzies, autour de Font-de-Gaume, et associés à la culture du Magdalénien moyen.

Seules quatre grottes abritent ce type de signe. Outre Font-de-Gaume, on les rencontre à Rouffignac, aux Combarelles et à Bernifal. Ils n’existent dans aucun autre site magdalénien de la région. C’est pour cela qu’ils sont parfois considérés comme des marqueurs identitaires ou ethniques, des sortes de « blasons », propres à un même groupe humain qui auraient laissé sa marque symbolique personnelle. On s’étonne cependant de ne retrouver aucun de ces signes sur des objets d’art mobilier qui auraient pu être réalisés au sein des mêmes groupes humains. Cela ne fait qu’ajouter un peu plus de mystère à ces signes dont on ignore encore le sens profond.