Visiter la grotte

Ces deux rennes figurent parmi les plus belles représentations de cet animal dans l’art paléolithique. À gauche, tracé en contour noir, on reconnaît un mâle par sa ramure hypertrophiée. Le remplissage du corps, autrefois peint, apparaît aujourd’hui lessivé par le temps et les ruissellements de l’eau sur la paroi. L’animal est penché en avant et semble flairer son congénère. Plus petit que le précédent, le second renne, peint en rouge, est probablement une femelle. Il est peint agenouillé, la tête placée près d’un sol imaginaire. De nombreuses gravures fines précisent certains détails comme l’œil ou le museau des deux animaux.